Lettre à Laura Mackenzie Phillips

15 Sep

Chère Laura Mackenzie,

J’adore visionner des films biographiques, des histoires vraies et des témoignages de drames humains. Récemment, j’ai ajouté à cette passion la lecture de livres électroniques – les ebooks – traitant de ces mêmes sujets. Je suis donc allé me chercher sur Internet un ensemble de livres pour quelques sous. C’est comme ça que je me suis retrouvé avec ton livre High on arrival dans ma tablette.

Même avec mon déficit de l’attention (j’ai tout juste six minutes de concentration à la fois, si je ne prends pas ma pilule), ça ne m’a pris que deux nuits de lecture pour passer à travers! Je travaille la nuit et, comme le flot d’appels que je reçoit est plutôt modéré durant mon quart de travail, je lis pour me tenir alerte. Vois-tu? C’est combien mon expérience à lire ton livre fut passionnément motivante.

D’abord, je dois t’avouer que je ne savais pas grand chose de cette fameuse Mackenzie Phillips avant de lire le livre. Puis, j’ai googlé tout ce que j’ai pu pour accoler un visage à chaque personnage de ton histoire. Comme tu peux t’en douter, il y a peu de chances que je n’aie jamais de toute ma vie vu une quelconque de tes œuvres. À mesure que je progresse dans tes mémoires, j’entends le lointain souvenir du thème musical de la télésérie dans laquelle tu jouais, One day at a time. Puis, j’ai fait le lien… Je me suis rappelé t’avoir vue jouer dans un épisode de la série The Division diffusée sur Lifetime que j’ai absolument adoré – je suis un admirateur du travail exceptionnel de Nancy McKeon.

Par la suite, je me suis procuré le coffret DVD de la première saison de One day at a time. Apparemment, les autres saisons ne sont pas encore numérisées. Ou je me trompe?

Ça m’a permis de visualiser les images avec leur description dans ton livre. Et placer le tout en ordre chronologique.

Maintenant, laisse moi te dire que j’admire ton courage d’être une survivante. S’il te plaît, ne minimise pas le fait que tu as investi un effort considérable dans ton cheminement vers la guérison et sa consolidation. Au lieu de parler de guérison, j’utiliserais plutôt l’expression «la construction de qui tu es aujourd’hui». Ton livre raconte l’histoire d’un être humain qui refuse d’être une victime. Tu montres au monde entier que tu es déterminée à construire ta prospérité malgré tout ce que la vie peut te balancer au visage. Dans ton processus de construction, tu t’assures de ne pas oublier tes proches. C’est en soi exemplaire.

La prospérité, ce n’est pas seulement posséder suffisamment d’argent pour payer les factures. C’est être capable de pleinement vivre ta vie, confortablement et heureuse. Tu n’as pas réparé une petite fille endommagée. Tu lui as procuré ce dont elle avait le plus besoin et qu’on ne lui a jamais donné. Elle avait tout l’argent qu’elle aurait pu souhaiter et même davantage; elle était toutefois privée des richesses les plus primordiales et qu’on prend trop souvent pour acquis. Tu t’es relevé les manches et tu t’es mise à la tâche. Tu t’es donnée la capacité de réparer les dommages collatéraux résultant de ces événements bouleversants. Tu as acquis l’expérience et le pouvoir qui l’accompagne. Tu as acquis la maîtrise de ton autonomie.

Après avoir lu ton récit, j’ai revisionné American Graffiti, en percevant les émotions différemment cette fois. Même l’histoire avec le farfelu concierge est devenue un peu plus dramatique, surtout avec la perte de Bonnie Franklin récemment. J’ai aussi découvert ton intérêt marqué pour les animaux. J’ai vu les extraits d’émissions dans lesquelles tu apparais et où tu partages ton vécu pour encourager les gens vivant ces situations, pour les rassurer qu’il est possible de s’en sortir.

LMP: bravo! Je veux faire connaître tes œuvres au plus de monde possible. Ce que tu as vécu t’appartient, ce que tu partages et ce que tu accomplis aujourd’hui est un cadeau précieux pour l’humanité.

Mes meilleurs souhaits de bonheur durable à toi et à ta famille!

 

Jean-François Néron, directeur général chez Waska, autonomie et services techniques communautaires

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :